Brève 30 : Deux réformes fondamentales de l’enseignement des mathématiques | 50 ans des IREM
Publié le 29/05/2019

Deux réformes fondamentales de l’enseignement des mathématiques

Présentation et analyse de la réforme de 1902-1905 et de celle dite des « mathématiques modernes »

L’histoire de l’enseignement des mathématiques au XXe siècle est marquée par deux réformes fondamentales : celle de 1902-1905 à laquelle ont participé des mathématiciens comme Émile Borel et Henri Poincaré, et celle dite des « mathématiques modernes » dans laquelle se sont impliqués Jean Dieudonné, André Lichnerowicz et d’autres membres du groupe Bourbaki. En 1968, dans le but de préparer le corps enseignant à la mise en place de cette réforme, préconisée par la Commission Lichnerowicz, Edgar Faure, Ministre de l’Education Nationale, a fondé les IREM (Instituts de Recherche sur l’Enseignement des Mathématiques).
Pour illustrer ces deux moments importants, nous vous proposons de lire ou de relire les propos de deux universitaires, anciens directeur et directrice de l’IREM de Lille et membres très actifs du réseau des IREM.

Rudolf Bkouche

Sur la première réforme nous vous proposons de lire l’article de Rudolf Bkouche republié dans le livre dirigé par Hélène Gispert, La France mathématique de la IIIe République avant la Grande Guerre, SMF, Paris, 2015.

Jean Dieudonné

Sur la deuxième réforme, celle dite des « mathématiques modernes », l’article d’Anne-Marie Marmier met en évidence les liens entre l’idéologie bourbakiste et l’enseignement des mathématiques ; cet article est publié dans Repères IREM n°99.

Le réseau des IREM a célébré ses 50 ans lors du colloque de Besançon « Enseignement des mathématiques et des sciences : chercher, former, diffuser ».

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
Dernières publications