Une rosace à huit branches est d’abord un joli dessin qu’on a envie de reproduire, de colorier… Voici le point de départ d’une situation développée par Fabienne Venant et Pauline Venant, dans le n°93 de la revue Grand N. La technologie au service d’une situation-problème : la rosace à huit branches. Les auteures montrent comment les outils numériques aident les élèves à entrer dans une démarche de construction géométrique d’une figure.

Cette rosace à huit branches avait déjà été expérimentée en classe en environnement papier-crayon, par le groupe Ecole élémentaire de l’IREM de Rouen. Yves Ducel et Marie-Lise Peltier avaient rendu compte de cette expérimentation en classe de CM2 dans Géométrie : Une Approche par le dessin géométrique au CM2.

Dans cette brochure, plusieurs types de séances, expérimentées en CM2 et 6e, sont présentées :

  • des séances de reproduction individuelle d’un modèle distribué à l’élève ;

  • des séances d’observation, d’analyse collective et de reproduction d’un dessin proposé à l’ensemble des élèves ;

  • des séances d’évaluation : une dictée de dessin et un questionnaire.